OSOI

Ce forum est le forum du jeu de rôles amateur OSOI
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le travail sur le premier supplément est lancé.

Partagez | 
 

 [GE]Les grandes batailles et l'implication occulte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
toutoune
Admiral
Admiral
avatar

Messages : 1038
Date d'inscription : 02/07/2009
Localisation : Hauts de seine

MessageSujet: [GE]Les grandes batailles et l'implication occulte   Mer 9 Mar - 23:01

À compléter :

Annexion de la Mandchourie



Invasion de la Pologne

En septembre 1939, les forces allemandes et soviétiques pénètrent conjointement sur le teritoire polonais. Les forces polonaises se battent vaillamment, mais sont submergées numériquement et techniquement. Lors d'une contre-attaque, la brigade de cavalerie grande Pologne (qui contrairement à ce qu'annonça plus tard la propagande nazie ne chargea pas des panzers à cheval) tomba face à face aux premiers prototypes de Werwolf. Après avoir subi de lourdes pertes lors des premières minutes de l'affrontement, les polonais se trouvent face à face à des Waffen-SS très surpris. Un défaut de conception avait entrainé une retransformation en humain non désirée.

Les prisonniers faits à cette occasion sont étudiés par une équipe de scientifiques, découvrant avec les mathématiciens casseurs de code les prémisses de la thaumaturgie mathématique.

Bataille de France

Suite à l'échec des premières unités occultes en Pologne, seules des unités conventionnelles furent déployées en France. On peut noter les combats autours du PC Bruno pour tenter de récupérer les prisonniers Werwolf et les documents capturés par les polonais. L'évacuation réussie permis plus tard la mise sur pied de l'OSOI.

Bataille d'Angleterre

Bien que les plans ne prévoyaient pas de déploiement d'unités spéciales, l'Ahnenerbe en profita pour tester discrètement les premiers prototypes de Flugkentaur. Le Radio Anima Detection and Ranging, première application des travaux sur l'occulte, permettra de les détecter facilement.

Afrika Korps

Même depuis le remplacement de Rommel à la tête de l'Afrika Korps, ce corps d'armée est dirigé par des officiers traditionnalistes. De plus, contrairement à l'Europe, l'Oberkommando des werhmacht ne considére pas l'Afrique comme une cible prioritaire. Ces facteurs font que l'Afrika Korps n'a que peu de troupes ocultes.

Néanmoins, un certain nombre de conseillers de la section Archéologie de l'Ahnenerbe sont présent. Leur but principal est l'étude d'artefacts présents en nombre en Afrique du Nord, notamment en Egypte. Ils n'hésitent pas à réquisitionner des troupes pour les retrouver.



L'accident de Saqarah.

En 1946, une compagnie de l'AK en patrouille tombe nez à nez avec des troupes anglaises de Montgomery à proximité immédiate de la nécropole de Saqarah. On sait d'après les transmissions recues à cette occasion que les deux groupes ont engagé le combat dans les ruines.

Toujours d'après les transmissions, on sait qu'une tempête de sable s'est levée peu après. Après quelques minutes de combat violent et de désordre complet, la transmission est interrompue. Les fouilles n'ont pas permis de comprendre ce qui s'est passé. Pas plus que de retrouver les cadavres des belligérants.



Depuis cet accident, les armées en présence évitent les nécropoles.



Invasion des Balkans



Opération Barbossa



Opération Torch



Bataille de Stalingrad

La bataille de Stanlingrad est la première à voir un déploiement massif d'unités occultes. Deux régiments de SS-werwolf attaquent de nuit les positions soviétiques. En grand nombre, ils sont pratiquement invulnérables aux balles. Les points de résistance de l'armée rouge sont balayés et un grand nombre de soldat massacrés. Au matin, les unités conventionnelles allemandes ont pris place et fortifient les bâtiments, les lignes allemandes ont, par endroits, avancé de plusieurs centaines de mètres. Une semaine plus tard, les lignes russes ont reculé jusqu'à la Volga. L'impact psychologique des assauts nocturnes des werwolf est pratiquement trop pour que les politrouck puissent maintenir le moral. Tous sentent que l'assaut final est imminent et que Stalingrad sera bientôt aux mains des nazis.

Vers 17h, alors que tous commencent à paniquer, quelques salves d'artillerie frappent les positions allemandes puis des MiG engagent les Me169Bf et piquent sur les postes d'artillerie ennemis. Le but de cette attaque n'est pas la destruction des positions nazies, mais de faire taire l'artillerie et l'aviation suffisamment longtemps pour permettre le passage d'une dizaine de barges de transport. Et en effet quelques minutes plus tard, des hommes portant Stalynoi Nagrudnik et casque intégral débarquent. Ils sont armés de PPPsh-41, de Tokarev TT 33 et de couteaux dont le fis est étrangement brillant.



Contre l'avis de Staline, Khrouchtchev vient d'équiper deux compagnies de Spetznatz selon les instructions du service Khi et de les déployer dans la défense de la ligne. Les nouveaux venus se séparent en petits groupes et rejoignent les soldats de garde.



Au petit matin, les lignes ont tenu.

Opération Bagration



Opération Overlord



Le 6 juin 1949, pendant la nuit, une flotte immense vogue les côtes normandes. Sous cette flotte, vogue le Surcouf, dont les systèmes de contre-mesure occulte protègent la flotte des sortilèges allemands. De nombreux soldats américains, britanniques, canadiens, accompagnés par des forces libres françaises et polonaises se tiennent près au débarquement. Trompés par l'intoxication mené par les services alliés (opération Fortitude), le haut commandement allemand reste persuadé que le débarquement aura lieu dans le Pas-de-Calais. A tel point que, quand les premiers parachutistes sont signalés, les officiers du quartier général croient à une manœuvre de diversion. Cet aveuglement aura notamment pour but de laisser la supériorité aérienne aux alliés.

Le débarquement est sanglant. Les tirs d'artillerie navales ayant été mal ajusté, l'infanterie se retrouve face aux fortifications du mur de l'Atlantique intactes. Luttant pied à pied, les alliés parviennent à maintenir une tête de pont qui autorise le débarquement en masse d'hommes et de matériel. Du 7 juin au 25 octobre, les alliés luttent pour parvenir à augmenter leur tête de pont dans le bocage Normand. Caen et son port sont pris, ce qui permet d’accélérer le débarquement de matériel. Néanmoins, au matin du 26, l'avancée s’arrête soudainement. Pendant que la Heer gagnait du temps en se repliant en combattant, les Zauberer de l'Ahnenerbe levaient trois untoter divisonnen depuis les cimetières d'Allemagne. De plus, la mobilisation des plus âgés des Hitlerjungen a permis la mise sur pied d'une nouvelle division Waffen-SS incluant de nombreux werwolf. Les troupes en repli peuvent s’arrêter derrière les fortifications défendues par ces unités pour se reposer. Une fois les troupes fraîches, une contre-attaque est lancée. Les soldats alliés la repoussent bravement soutenus par l'aviation et les calculateurs de combat collosus arrivés en renfort.

Après cet échec, les deux camps se fortifient, militairement et magiquement. L'hiver arrivant limite les opérations à quelques escarmouches. Dans cette période, le statu quo s'installe. Un convoi pratiquement permanent relie Caen à l'Angleterre évacuant les soldats blessé, les régiments relevés et amenant des troupes fraîches et du matériel. La France libre installe un gouvernement provisoire à Cherbourg, la stabilité politique permet la reprise de la production industrielle et la levée de régiments de français libres, envoyés en Angleterre pour être formés.

Régulièrement, les alliés tentent une percée, qui est repoussée par un sort, une wunderwaffen ou un mélange des deux. Les pertes enregistrées par la Wehrmacht dans ces percées sont néanmoins bien plus importantes que les pertes alliés. Il est à peu près certain qu'à brève échéance, une de ces percée sera décisive et que la France sera perdue peu de temps après par l'axe. Le temps gagné par les combats en Normandie a permis de fortifier la frontière pour la protection du Vaterland.



Bataille de Koursk

Le but de la Wehrmacht à Koursk était de reprendre l'initiative sur le front de l'est en attirant plusieurs divisions soviétiques dans un piège. Un creux volontaire est fait dans les lignes allemandes autours de la ville de Koursk. En plusieurs points, des équipes d'occultistes établissent sous bonne garde dans le but d'utiliser des éclateurs de vril pour tracer un sort d'ampleur exceptionnelle chargé d'annihiler plusieurs division soviétique, alimenté par les morts dus aux combats alentours.

Une équipe de l'OSOI alertée parvient à briser la chaîne d'invocation en détruisant un des éclateurs de vril. Le sort ayant échoué, les allemands sont obligés d'envoyer une division blindée tenu en réserve pour combler la brèche. Plusieurs division sont alors obligées de se retirer en ayant subi des pertes importantes, deux divisions de zombis étant sacrifiées pour couvrir la retraite.


Bataille de Guadalcanal

_________________
--
"Le zombi qui m'aura n'est pas encore mort."


Dernière édition par toutoune le Mar 11 Oct - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/osoijdr/
toutoune
Admiral
Admiral
avatar

Messages : 1038
Date d'inscription : 02/07/2009
Localisation : Hauts de seine

MessageSujet: Re: [GE]Les grandes batailles et l'implication occulte   Mer 6 Avr - 19:19

mise à jour

_________________
--
"Le zombi qui m'aura n'est pas encore mort."
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/osoijdr/
toutoune
Admiral
Admiral
avatar

Messages : 1038
Date d'inscription : 02/07/2009
Localisation : Hauts de seine

MessageSujet: Re: [GE]Les grandes batailles et l'implication occulte   Mar 11 Oct - 17:13

mise à jour : Opération Overlord

_________________
--
"Le zombi qui m'aura n'est pas encore mort."
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/osoijdr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [GE]Les grandes batailles et l'implication occulte   

Revenir en haut Aller en bas
 
[GE]Les grandes batailles et l'implication occulte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Grandes Citations
» Waterloo, vidéo documentaire origine Planet
» Les Grandes Batailles de Fort-Le-Cor
» batailles du Maréchal NEY
» Les grandes villes du monde ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OSOI :: Le jeu :: Historique-
Sauter vers: