OSOI

Ce forum est le forum du jeu de rôles amateur OSOI
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le travail sur le premier supplément est lancé.

Partagez | 
 

 Rapport Ahnenerbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Spleenhood
Rear Admiral
Rear Admiral
avatar

Messages : 728
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 27
Localisation : Nantes

MessageSujet: Rapport Ahnenerbe   Ven 29 Oct - 0:04

Je me sentais d'humeur narrative ce soir, alors voilà une petite intro au rapport qui suivra par la suite.



"Vinzens !"
Le crissement de bottes parfaitement cirées dans la neige est maintenant audible, m'indiquant que je ne peux plus feindre l'ignorance face aux appels de plus en plus pressants et exaspérés du SS-sturmbannführer Von Vordenberg. Tout en abritant mon briquet de mes mains afin de valider la sixième tentative d'allumage de la dernière cigarette qu'il me reste, je me retourne vers mon supérieur qui finit sa marche au pas de course en haletant. Le vent violent entraîne ça et là quelques cristaux de glace à défaut de neige - il fait trop froid pour geler d'ailleurs - et fait vaciller la flamme de mon Ever-Ready qui vient de voir s'évaporer en vain les dernières gouttes d'essence qu'il contenait. Et ces machins sont estampillés "tempête" ? Scheiße.
"Ja, herr sturmbannführer ? dis-je en jetant négligemment l'allumette étanche réglementaire et noircie qui m'a donné la victoire tant attendue sur les conditions climatiques.
-Vinzens, l'officier du Corps Régimentaire Spécial arrive dans douze heures, les types de Nautanwa viennent de me prévenir."
Si parvenir à acheminer une brigade complète de Schutzstaffel et sa logistique associée au sommet des plus hauts cols himalayens semble relever de la sorcellerie aux yeux des collègues de la Wermacht, alors il faut bien se rendre compte que pour nous, c'est aussi complexe que d'engager un chargeur dans le magasin du Sturmgewehr 47. Réussir à entretenir une liaison radio stable entre un poste de commandement civilisé et un opérateur de campagne juché sur la plus grosse caillasse d'un obscur col népalais, c'est une autre paire de manches.
"Et ? réponds-je d'un ton un peu trop insubordonné.
-Et alors vous allez vous remuer vos grosses miches, herr SS-Obersturmführer Maüs, lance-t-il d'un regard noir appuyé, en insistant bien sur le SS, sans doute pour me rappeler mon dévouement volontaire et suicidaire livré avec les insignes et les épaulettes, vous allez vous remuer et rédiger ce rapport que vous remettrez à notre hôte dès son arrivée, dois-je vous le rappeller pour la deuxième fois ?"
Mince, la deuxième, déjà.
"Javohl herr sturmbannführer."
Le claquement de talon et le salut assez vif pour prouver mon allégeance sans faille au Reich, maintenant des réflexes conditionnés, suffisent pour renvoyer dans un vent glacial le commandant vers sa tente de campagne grommelant et transis sous sa pèlerine réglementaire. Alors comme ça, son éminence veut un compte-rendu des actions de ses collègues de l'Hexenkorp ? Je prie pour que l'encre de mon stylographe soit gelée, ce qui me donnerait une raison valable pour m'épargner cette tâche fastidieuse.
"Schnell, continuez à déblayer ces colonnes, bande de bons à rien ! Les huiles arrivent dans six heures ! Vous voulez tâter du fouet du commandant ?"
Je déverse ma rage sur mes subordonnés. Toujours diviser le temps alloué à une tâche par deux, pour s'attirer les louanges des supérieurs devant la rapidité d'exécution ou pour permettre de trouver une excuse valable expliquant son non-accomplissement le cas échéant. Ces crétins de locaux ont au moins le mérite d'être des travailleurs zélés, ce qui arrange nos affaires.
Je les abandonne à leur oeuvre tout en commençant à réfléchir à ce que je pourrai raconter à ces types de l'Ahnenerbe et remettre en ordre les souvenirs des évènements de ces deux jours passés avec les deux charmantes fraulein de l'Hexenkorp et du sous-fifre de l'Ahnenerbe. Les cris des contremaitres se perdent dans le sifflement glacé qui me mord les oreilles, et je souris à la pensée d'une tasse de café serré bien chaude et roborative.
Il faudra que je pense aussi à me faire rembourser mon trench-coat en cuir que l'autre gourde a carbonisé dans l'histoire, ça va encore faire des histoires. Du schlampe.

_________________
I'M BACK !

"Les Yakuzas ne sont pas des gens recommandables, mais il ne sont pas pire que les communistes."
Police contre syndicat du crime What a Face

In the case of the great circuit of Al-Hazred, the terminator was originally a black goat, sacrificed at midnight with a silver knife touched only by virgins, but these days we just use a fifty microfarad capacitor.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lespacespleenhood/
toutoune
Admiral
Admiral
avatar

Messages : 1038
Date d'inscription : 02/07/2009
Localisation : Hauts de seine

MessageSujet: Re: Rapport Ahnenerbe   Ven 29 Oct - 7:03

Vite, la suite.

Citation :
brigade complète

Quand même !

Sinon, j'aime.

_________________
--
"Le zombi qui m'aura n'est pas encore mort."
Revenir en haut Aller en bas
http://sites.google.com/site/osoijdr/
 
Rapport Ahnenerbe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OSOI :: Le jeu :: Historique-
Sauter vers: